Monday, December 19, 2016

Devoir Final

Etude de carte.

Le document qui nous est proposé est une carte de la Chine sous la dynastie des Ming qui s’intitule ‘Ming China’s contacts with the outside world’, que l’on peut aussi traduire comme ‘Les contacts de la Chine des Ming avec le monde extérieur’. Cette carte est vraisemblablement centrée sur l’empire Ming et se limite à l’empire Mongol au Nord, à l’Asie de Sud Est et à l’Asie de l’Ouest. Il est important de noter qu’il n’y a aucune information sur l’auteur, la date de création ou même l’échelle de ce document. Cependant, la présence d’une légende nous indique les flux entrants et sortants lors de l’empire Ming par rapport à divers facteurs. On peut alors émettre l’hypothèse qu’il s’agit là de traiter de la place des Ming dans le commerce mondial. A partir de cette idée, nous allons nous interroger sur la place de la Chine dans le commerce sous la dynastie Ming.

Les Ming (1368-1644)

La dynastie Ming s’est ouverte sur une renaissance culturelle. Comme nous le montre la carte, les marchands chinois ont exploré et pratiqué du commerce dans tout l’océan Indien, allant parfois jusqu’en Afrique, notamment lors des voyages de Zheng He. L’armée régulière de ce personnage a compté un million d’hommes. Environ cent mille tonnes de fer étaient produit chaque année en Chine du Nord et de nombreux livres furent imprimés à l'aide des caractères mobiles inventés au XIe siècle. Sous les Ming les contacts avec le monde extérieur, en particulier avec le Japon, augmentent considérablement. On peut observer les déplacements des raids du Japon vers la Corée, Dengzhou, Zhejiang et Guangdong. La Chine s’installe, à travers ses nombreuses expéditions maritimes, dans ce qu’on appelle la première mondialisation. En effet, la carte nous permet de rappeler le célèbre épisode de l’expédition des sept navires de Zheng He, qui traversèrent l’océan Indien et l’archipel d’Asie du Sud. Entre 1405 et 1433 ces expéditions servirent à explorer les mers du Sud. En 1403, Zheng He fut appelé pour diriger une force de troupes dans les mers lointaines. Ce fut un triomphe pour les groupes commerciaux qui cherchaient à stimuler les commerce traditionnel. Les offensives de l’élite intellectuelle néo-confucéenne et des lobby religieux encourageaient au commerce et à l’exploration pour tourner les fonds de l’état de la lutte anti-cléricale des érudits confucéens. Les navires de Zheng He transportaient des cargaisons de soie et de porcelaines mais aussi d’objets de luxe étrangers comme les épices et le bois tropical.
On remarque également, sur la carte, les tracés de routes/contacts des Portugais. Ceux-ci venaient en Asie du Sud pour les échanges avec l’Europe. La Chine étant dotées de produits qu’apprécient fortement les européens, celle-ci prend alors son essor dans les échanges commerciaux avec l’extérieur. De plus, on peut noter que des indications fléchées montrent la volonté des Ming a repousser les forces comme les Mongols.


On peut conclure en disant que cette carte explose la Chine sous les Ming comme un territoire qui est face à divers changements. Les forces militaires, les attaques, les territoires et le commerce se modifient au fil de cette dynastie et encre les chinois dans le commerce avec le monde.

- Marie Desaintleger L1 Lettres Modernes.




No comments:

Post a Comment