Tuesday, December 20, 2016

Essai sur carte: « Ming China’s contacts with the outside world »

Carte: « Ming China’s contacts with the outside world »

Cet essai portera sur une carte représentative des échanges de l’empire chinois pendant la période des Ming avec le monde extérieur.

La dynastie Ming est une lignée d’empereur fondée par Hongwu (1368-1398) et qui a régné sur la chine de 1368 à 1644. Elle a été créée après la fin de la dynastie mongole des Yuan où Hongwu était un chef de guerre du sud qui s’appelais à cette époque Zhu Yuanzhang. Il fonda la dynastie des Ming dans la région de Yangzi dans le but de faire tomber la capitale de Pékin qui était la capitale des Yuan et ensuite il se débarrassa des autres armées mongoles encore présente jusqu’à dominer la Chine. 
Le territoire de la dynastie des Ming se compose des provinces de Yunnan avec pour capitale Yunnan, Haïnan, Guangdong qui a pour capitale Guangzhou, Guangxi qui a pour capitale Guilin, Guizhou qui a pour capitale Guiyang, Sichuan qui a pour capitale Chengdu, Huguang qui a pour capitale Chenzhou, Jiangxi qui a pour capitale Nanchang, Fugian qui a pour capitale Fuzhou, Shaanxi qui a pour capitale Xi’an, Henan qui a pour capitale Kaifeng, Nanjing qui a pour capitale Yingtian, Zhejiang qui a pour capitale Hangzhou, Shanxi qui a pour capitale Taiyuan, Shandong qui a pour capitale Jinan, Jingshi qui a pour capitale Beijing qui est aussi la capitale impériale de la Chine, Liaoyang et une partie du Khanate d’Ordos et de Tumet. 

En relation avec cette carte, nous pouvons nous demander quelles sont les interactions de la Chine avec le monde extérieur pendant la dynastie des Ming ?

Pour répondre à cette problématique, nous commencerons par présenter les différents éléments de cette carte, puis nous les analyserons. 

La carte nous présente une série de flèche de quatre couleurs différentes, représentatives des interactions entre la Chine des Ming et le monde extérieur ;  

Au nord du pays, la dynastie Ming a eu une relation conflictuelle avec les peuples Mongoles. En effet, nous pouvons voir sur cette carte, avec les flèches marrons, les différentes campagnes mener par la Chine contre l’empire Mongol. Elle en retira un gain de territoire, qui n’est pas acquis pour autant puisque la population de celui-ci refusa d’être occupé, créant plusieurs conflit interne à la Chine. 

Nous pouvons aussi voir, sous forme de flèches jaunes, les interactions de la Chine avec le Japon et la Corée, pendant l’ère Ming. En premier lieux il y a une flèche qui relie le Japon et la Corée : celle-ci représente le conflit armé entre ces deux pays où la dynastie Ming, qui était déjà en difficulté financière à ce moment, était parti en campagne pour aider son voisin Coréen à repousser les attaques Japonaises. La Chine a tout de même éprouver certaines difficultés. Nous pouvons voir que quelques années plus tard, la Chine et le Japon ont commencé à commercer entre eux. Ces échanges bénéficiaient à la Chine, qui était très importatrice du minerai d’argent que les japonais extrayez de leur mine mais aussi de leur porcelaine et de leur peinture. Cependant, avec cet afflux maritime important, la Chine subît la piraterie japonaise sur ses côtes, intense et persistante sur une longue période de son histoire et une grande partie de son territoire.
La dynastie Ming eu aussi une visite en provenance de l’Occident, avec le voyage d’explorateurs portugais. Leur voyage est représenté par une flèche de couleur rouge. Nous pouvons voir que leur itinéraire passait par les côtes de l’Inde avec un arrêt à Goa, et ensuite passait par le détroit de Malacca. Les explorateurs remontaient dans les provinces de Chine ou ils effectuaient un arrêt à la ville portuaire de Macao dans la province de Guangdong, où pendant cette période ils chercheront à nouer des liens commerciaux avec l’empire de Chine. Parallèlement, ils s’étaient dirigés à Taiwan et atteignirent ensuite la ville portuaire de Nagasaki, dans la pointe du Japon, sur l’île de Kyushu.

La dernière flèche, de couleur violette, représente le voyage de Zheng He. C’était un eunuque chinois musulman, connu pour avoir été un explorateur maritime célèbre de la Chine. Ces voyages avaient pour but premier d’affronter les pirates présents dans l’océan Indien, affrontements dont il sorti victorieux. Qui plus est, dans un second temps il permît à la Chine de s’ouvrir vers l’extérieur, parce qu’elle n’avait pas eu de grand explorateur des terres lointaines avant lui, excepté le moine Xuanzang, qui été parti recueillir des textes bouddhiques. Zheng He effectuera sept voyages durant les années 1405 à 1433, où il explorera les côtes Chinoise avant de partir dans les archipels de l’Indonésie pour ensuite passée par le détroit de Malacca et explorer les terres d’Inde, d’Afrique, du Yémen, de l’Arabie Saoudite, de l’Iran et de l’Egypte. 

Pour conclure, en étudiant les quatre types de flèche précédemment analysés, on se rend compte que la Chine n’a pas eu d’interactions extérieures conséquentes durant l’ère Ming. Le pays Chinois resta encore longtemps proche de ses frontières et ne s’ouvrît pas encore totalement au monde. La plupart de ses relations avec le monde extérieur était de nature conflictuelle où la Chine combattait la piraterie et défendait ses territoires. Elle acquît un commerce dans l’océan Indien avec pour principal pays marchant le Japon et avec l’arrivé des explorateurs Portugais, elle commença à avoir des liens avec les pays d’Europe. Avec les voyages du grand explorateur Zheng He, elle put agrandir ses horizons. Nous pourrions donc conclure qu’avec la dynastie Ming, la Chine a connu ses premiers pas dans l’ouverture internationale de son commerce. 

No comments:

Post a Comment